Quand l’entraîneur fait un commentaire qui déstabilise …

J’entends de temps à autres de jeunes athlètes qui doivent faire face à des commentaires ressentis comme « moqueurs » ou acerbes de leur entraîneur. Ces deux dernières semaines, voici ce qui m’a été rapporté : «[football] – t’es trop gros,  normal que tu ne saches pas jouer au foot » ; «[golf] – tu ne sais plus sortir la balle du bunker ? Reviens t’entraîner le mercredi avec les petits ». Si la plupart du temps, dans la tête de l’entraîneur, la critique se veut  constructive (Feedback constructif et apprentissage), si parfois cela peut ressembler à une vanne, … chez un adolescent en pleine construction de son estime de soi, cela peut faire très mal. Ces situations sont très déstabilisantes. Il est dès lors normal que certains ados aient des difficultés à gérer les commentaires négatifs ou pas toujours adéquats des entraîneurs. Cet article tente d’apporter quelques conseils à suivre dans de telles situations. Il s’agit de retrouver ses moyens rapidement pour à nouveau être confiant, bien dans sa peau et dans sa tête et pouvoir performer/s’entraîner à son meilleur niveau.

Certains ados ont des difficultés à gérer les commentaires négatifs ou pas toujours adéquats des entraîneurs.

Dans les deux exemples cités, on distingue

  • une tentative de critique constructive (golf) qui vise à faire prendre conscience à celui qui la reçoit que le chemin pris n’est peut-être pas le meilleur ; elle est énoncée (tout au moins, on l’espère) dans le but d’améliorer les choses ;
  • une attaque personnelle (foot).Souvent vile et très directe, elle est le reflet d’un malaise quelconque et est difficile à accepter ; ce qui n’empêche qu’elle doit aussi être prise en considération et analysée avec intérêt.

Que faire? Comment bien réagir dans des situations comme celles-ci ? Message aux adolescents

1. Mettre du contrôle

D’abord tu dois savoir qu’avec un tel commentaire, il est normal de ressentir des émotions : colère, frustration, tristesse, déception… Quand le cerveau se sent attaqué par un propos négatif, il ferme la porte à la raison pour ne laisser place qu’au ressentiment. Mais malgré tout il s’agit de reprendre le contrôle de toi le plus rapidement possible afin de continuer à performer à ton meilleur.

Tu ne peux pas changer la situation, c’est-à-dire tu ne peux pas changer ce que ton entraîneur te communique comme message. Cependant, c’est toi qui as le contrôle sur la manière dont tu y réponds. Quoique le commentaire puisse être difficile à entendre ou à accepter, tu peux (et tu dois) contrôler ta réaction face à cette situation. Il faut arriver à contrôler cette émotion qui surgit du plus profond de toi … même si c’est difficile. C’est la première étape. Si tu souhaites que les choses s’améliorent, tu dois d’abord reprendre le contrôle de ta tête. Et tout est dans tes mains : tu as le choix de le faire ou non.

Il faut arriver à contrôler cette émotion qui surgit du plus profond de toi …

Pour se contrôler, rien de tel que la respiration ! D’abord débuter avec de grandes inspirations et expirations. Prendre le temps d’inspirer et d’expirer profondément est l’un des trucs les plus simples mais certainement l’un des plus efficaces à la fois. Place donc ton attention sur ta respiration pour quelques secondes. Inspire lentement par ton nez et expire lentement par ta bouche. Si tu es capable, tâche que ton expiration dure un peu plus longtemps que ton inspiration. Pour te concentrer sur ta respiration, mets ton attention sur le mouvement de ton ventre, ou sur l’air qui entre et sort de tes narines/ta bouche, par exemple. En étant concentré sur ta respiration au lieu de l’être sur ta frustration, tu demeures en contrôle de toi-même. Bien respirer te permettra de calmer tes pensées, de chasser la tension dans ton corps et de faire le vide pour un bref moment. Un cerveau bien irrigué prendra mieux et plus vite les bonnes décisions.

C’est ce qui te permettra de passer à l’étape suivante.

2. Trouver les informations utiles et aller à l’essentiel

Il faut maintenant faire face à cette critique. Plus calme et plus en contrôle, tu peux tenter maintenant de trouver ce qui est pertinent dans le message de ton entraîneur, creuser la remarque que tu as reçue.  En te faisant cette remarque, ton entraîneur  tente de provoquer quelque chose chez toi.

Repense à ce qui t’a été dit (pas question ici de te torturer en ressassant les mots que tu as jugés blessants), et essaye de voir ce qui se cache derrière son message, trouve les informations qui te seront utiles. Creuse la remarque afin d’en analyser l’objectivité.  Pourquoi m’a-t-il dit cela ? Qu’est-ce que je peux retirer de son message ? Même si l’entraîneur ne l’a pas formulé de manière positive, il faut être capable de reconnaître qu’il est fort possible qu’il y ait une raison pour laquelle il t’a dit cela. Il s’agit de s’éloigner de la rancœur et faire preuve d’humilité.

Repense à ce qui t’a été dit  et essaye de voir ce qui se cache derrière son message, trouve les informations qui te seront utiles.

En résumé, au lieu de voir uniquement le négatif,  cherche les éléments positifs, constructifs, importants pour toi et ton sport. Même si ton entraîneur ne l’a pas fait de la meilleure des manières, il veut te voir réussir. Si tu parviens à découvrir quelle est la critique constructive, elle va te faire grandir : une critique constructive est un élément primordial pour te faire progresser. Si tu parviens à décoder le message et à utiliser ce qui en ressort à bon escient, elle va te faire avancer.

Tu dois mettre toute ton attention et ton énergie sur les choses que tu peux accomplir. Dès que tu auras cerné le message que ton entraîneur souhaite te transmettre, tu seras à nouveau capable d’aller à l’essentiel. Tant que tu n’y arrives pas, tu vas diminuer ta confiance en toi et tu risques d’être plus nerveux en sa présence.

L’important c’est d’avoir compris l’information constructive provenant de ton entraîneur et te concentrer UNIQUEMENT là-dessus, sur ce que tu dois faire. Tous les mots désagréables ou tout ce qui n’est pas pertinent, il faut que tu le supprimes. Ne garde pas le négatif. Et retrouve ta concentration.

Reprends le contrôle de toi-même

Trouve les solutions

Et continue à avancer malgré les obstacles.

Nous reconnaissons tous la place de l’entraîneur dans les performances de l’athlète, de l’équipe. Si ses apports sur le plan technique et tactique paraissent déterminants, on occulte parfois la place centrale des mots, de la communication, de son discours sur la gestion de l’athlète et du groupe mais aussi de leur impact sur les résultats.

« Le mot juste est un agent très puissant. Lorsqu’on trouve un de ces mots qui conviennent parfaitement, l’effet produit est tant physique que mental, et incroyablement rapide » Mark Twain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.