Arrêtons de nous comparer aux autres

La quantité d’investissement personnel qu’un sportif consent pour se préparer avant une compétition, ou avant une échéance importante est en général – et schématiquement – étroitement liée à la performance réalisée. De nombreuses études ont montré, par exemple, que le temps consenti pour s’entraîner était fortement corrélé au niveau de performance atteint lors de l’évaluation subséquente. Cependant, paradoxalement, il n’est pas rare d’observer que des sportifs préfèrent éviter de se préparer et, donc, de ne pas mettre toutes leurs chances de leur côté pour réussir. Cette stratégie, qui peut paraître absurde à première vue, semble pouvoir apporter aux sportifs un certain nombre de bénéfices.

En cas de mauvais résultat, ils pourront imputer leur échec, non pas à un manque de compétence, mais à une faible préparation. Inversement, une réussite, en dépit d’une préparation inadéquate ou insuffisante, leur permet de paraître très compétents.

La logique générale d’une telle stratégie consiste, donc, à se créer soi-même des handicaps, afin de disposer d’excuses, qui permettent d’expliquer une piètre performance, par autre chose qu’un manque de compétence. Cette stratégie a été dénommée « stratégie d’auto-handicap ».

Se créer soi-même des handicaps afin de disposer d’excuses (c) Antranias
Continuer la lecture de « Arrêtons de nous comparer aux autres »

Non pas un mais des abandons (partie 2)

Nous l’avons vu dans l’article précédent, plusieurs éléments permettent aux clubs de fidéliser leurs membres : Non pas 1 mais des abandons (partie 1)

Et ces  éléments sont très importants car la fidélisation permet de mieux recruter. Pour comprendre cette courte phrase et agir en conséquence, analysons les deux mots essentiels : la fidélisation et le recrutement.

La fidélisation permet de mieux recruter (c) Quicksandala

Continuer la lecture de « Non pas un mais des abandons (partie 2) »

Non pas un mais des abandons (partie 1)

Nombre de clubs notent un turn-over important chaque année parmi les pratiquants. Dès lors, on peut s’interroger sur les raisons qui conduisent d’un engouement important pour une pratique sportive à un plus faible niveau de motivation pour celle-ci quelques mois ou plusieurs années plus tard. Faut-il voir ce phénomène d’abandon comme un processus normal lié au développement du sportif, ou au contraire, reflète t’il l’inadéquation entre l’organisation des structures sportives et les attentes des sportifs ?

Comment expliquer ce turn-over chez les pratiquants ? (c) Composita

Continuer la lecture de « Non pas un mais des abandons (partie 1) »

[Récits de sportifs] – Alexandra Tondeur, une triathlète ‘de fer’

Quelle belle rencontre que celle de cette triathlète professionnelle de 30 ans. Une jeune femme simple et multiple, enthousiaste et mesurée, fascinante et organisée.

Bonjour Alexandra et merci d’avoir accepté cet entretien. Pourrais-tu te présenter ? Qui es-tu ?

Déjà toute petite j’avais le sport et la compétition dans la peau. Toujours j’ai su que je voulais devenir sportive professionnelle … ou vétérinaire. A 6 ans je faisais mes premières compétitions en équitation, puis plus tard ce fut le tennis. Mais c’est à l’université à Louvain-la-Neuve, lors de mon Master en Education Physique, que j’ai découvert le triathlon. Je n’ai pas fait directement le choix de m’y consacrer totalement. J’ai commencé par courir, j’ai participé à quelques courses sur le Challenge du BW et ensuite j’ai voulu me mettre plus de défi. Et plus que tout, je voulais faire de la longue distance.

Francfort 2017 (vice-championne d’Europe)

Continuer la lecture de « [Récits de sportifs] – Alexandra Tondeur, une triathlète ‘de fer’ »

Progresser grâce au carnet de bord

Un carnet de bord personnel adapté au sport pratiqué est essentiel pour garder une trace des sensations et des résultats passés et mieux préparer les objectifs futurs.

Simple, facile à mettre en place, le carnet de bord s’avère au fil des préparations et des saisons un outil fort utile, une véritable mine d’or, un outil qui deviendra bientôt indispensable pour vos entraînements et vos compétitions !

C’est un outil simple, mais qui, pour certains, peut s’avérer un peu fastidieux. Simple parce qu’il ne requiert aucune analyse ou recherche, seulement un compte rendu de ses activités. Fastidieux parce qu’il demande de la rigueur et un exercice parfois répétitif. Soyez libre de l’utiliser comme vous l’entendez, mais si vous voulez un seul vrai conseil : remplissez-le régulièrement.

Le carnet de bord, une véritable mine d’or !

Continuer la lecture de « Progresser grâce au carnet de bord »