[Coin lecture] – Le mental des champions

Le mental des champions – Comprendre la réussite sportive

Hubert Ripoll, professeur à la Faculté des sciences du sport à Marseille, a récolté au travers d’entretiens étalés sur 3 années les émotions, les sensations, les expériences multiples de 16 champions français totalisant 61 titres et 26 podiums olympiques et mondiaux.

Au travers des différents chapitres, il intègre aux interviews  les connaissances actuelles en terme de préparation mentale sportive : la motivation, l’estime de soi, la fixation de buts, l’échec, l’imagerie mentale, le fonctionnement de l’attention, le stress, la confiance en soi, la préparation à la compétition,  etc. Il y traite de nombreuses questions importantes pour comprendre les facteurs de la réussite sportive.

Ce livre édité en 2008 regorge d’informations. Et cerise sur le gâteau, il se lit vraiment facilement.

Les questions sont nombreuses pour comprendre les facteurs de la réussite sportive

Pour sortir un peu des thèmes plus connus, je voudrais mettre en exergue ce que  Hubert Ripoll présente dès le premier chapitre : le  fait que 15 d’entre eux (ils étaient donc 16 champions à avoir été interviewés)  ont connu des épisodes difficiles dans leur vie : « l’existence d’une profonde douleur due aux circonstances de la vie ; une douleur que la réussite sportive au plus haut niveau semblait pouvoir atténuer » (p.29).  En voici quelques exemples

« Les sportifs d’exception ont souvent quelque chose de très difficile à surmonter et qui le forge. Pour moi, c’est la mort de mon père qui m’a forgé et qui m’a donné une force indestructible » – Alain Boghossian, football – p.29

« Jeune, j’étais assez dur j’ai eu une crise d’adolescence assez compliquée. J’avais besoin de reconnaissance, et pour m’exprimer, ce ne fut pas l’école mais le sport. Le sport a été mon refuge et je m’y suis exprimé à fond » – Guerlain Chicherit, ski freeride et rallye automobile – p.30

« Je suis parti très tôt de chez moi, j’ai beaucoup souffert d’être loin de mes parents entre 13 et 15 ans. Ca a été beaucoup de souffrances et ça m’a endurci. C’est là-dessus que j’ai basé cette envie de me faire mal, d’aller au bout de moi-même. Le tennis a été le moyen de trouver ma place dans la société – Thierry Tulasne, tennis – p.31

Le mental des champions – Hubert Ripoll

Nombre d’entre nous se souviennent sans doute de  Justine Henin qui avait dédié sa première victoire à Roland Garros à sa mère, décédée.

Mais ce n’est pas pour autant qu’il est obligatoire de connaître un tel épisode dans sa vie !

Cependant il est tentant de faire la relation avec la notion d’échec en sport et de  s’interroger sur la manière dont nous réagissons  face aux difficultés et aux obstacles  rencontrés. Quelle attitude adoptons-nous : victime ou battant ?  Profitons-nous  de ces conditions difficiles pour développer un mental d’acier et une nouvelle motivation ? Passer d’une spirale négative à une attitude constructive vis-à-vis de l’échec est souvent plus facile à dire qu’à faire. Or nous le découvrons à la lecture des témoignages qui parsèment ce livre : nous avons tout à gagner à reconnaître que l’échec fait partie du jeu. L’échec n’est pas opposé à la réussite, il fait partie du processus.

Bonne lecture ! Belle découverte !

Si vous aussi vous avez lu un livre en lien avec la thématique de ce blog et que vous souhaitez partager le contenu, faites-le moi savoir ; envoyez-moi les quelques lignes nécessaires pour communiquer à tous ce qui vous a plu dans l’ouvrage en question. Chacun pourra alors en prendre connaissance via ce blog. Contact : brigitte@challengeU2.be 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.