Les examens arrivent à grands pas

Sachez que la psychologie sportive et la préparation mentale sont là pour vous aider à obtenir la performance désirée. En tant que sportif, vous possédez déjà de bons outils. À vous maintenant d’en tirer profit pour aller chercher de bons résultats lors de vos examens scolaires ! Car oui, une bonne préparation mentale et une attitude de qualité pourraient aussi aider à la réussite scolaire.
Plusieurs des sportifs qui viennent chez moi en préparation mentale sont aussi des étudiants et donc doivent faire face à des périodes d’examen. Or, ces moments peuvent être parfois stressants, ou pour certains, ennuyants et déprimants.

Les examens, comme les compétitions, peuvent être des moments stressants (c) Jeshoot

« En tant que sportif, vous possédez déjà de bons outils ». Il s’agit de les appliquer au contexte scolaire. N’oubliez pas que vous formez un « tout » : vous n’êtes pas uniquement un sportif ou un écolier. Si vous avez des soucis à l’école ou au sein de votre famille ou avec votre petit ami/petite amie …. Il y a de nombreuses probabilités pour que cela se répercute sur votre sport. Si l’on veut être excellent sur le terrain sportif, il faut aussi faire tout notre possible pour l’être dans les autres sphères de notre vie. Au quotidien, nous avons tous des occasions de pratiquer et d’améliorer nos habiletés mentales, comme l’attention, la confiance en soi, le discours intérieur, etc. Une période d’examen est justement un beau moment pour mettre au défi notre force mentale et ensuite de transférer ces acquis en contexte sportif.

La préparation mentale est là pour vous aider à obtenir de bons résultats scolaires (c) David RockDesign

Quatre conseils pour améliorer votre performance lors de vos examens scolaires

  • Abordez la période d’examens comme une compétition très importante

Alors d’accord, une fin d’année scolaire est moins existante qu’un gros championnat. Mais tâchez de l’aborder de la même façon : avec une belle attitude, de la détermination, de la motivation.

« Ca m’embête, ça m’énerve, ça ne sert à rien » …. Ou …. « Je suis prêt, je vais aller tout donner, je vais relever ce défi d’une belle manière ». C’est vous qui avez le choix de votre attitude ! Ce n’est facile, je vous l’accorde. Mais au final, vous aurez quand même plus de satisfaction d’avoir fait des efforts et de ne pas avoir terminé sur une mauvaise note.

Rappelez-vous, la confiance invite à la performance. Notez vos avancées, travaillez ce qui vous semble moins connu ou compris. Vous vous verrez progresser et votre confiance augmentera en parallèle. Vous êtes capables de réussir : vous l’avez déjà fait, d’autres l’ont fait. Vous êtes donc tout à fait à la hauteur !

C’est vous qui avez le choix de votre attitude ! (c) Rawpixel
  • Faites attention à votre discours intérieur

Soyez attentifs à la façon dont vous vous parlez en vue de cette période d’examens. « J’ai peur de rater ; je ne suis pas bon en géographie ». Constatez l’effet que cela a sur vous ! Quel est l’impact sur votre confiance en vous ? Pourriez-vous tenter de vous encourager ? Vous donner des messages plus positifs ? C’est vous qui avez le contrôle sur votre discours intérieur !

Quelques exemples :

« Je vais rater en math », optez plutôt pour « je vais sélectionner les chapitres plus difficiles pour moi. Je vais les revoir attentivement ; je sais que je peux réussir ».

« A l’examen, je vais avoir le trouillomètre à zéro et tout va se mélanger », optez pour « prends ton temps, lis les questions deux fois, fais tes respirations abdominales ».

Notez celles qui vous semblent utiles ou non, celles qui vous rendent confiant / ou pas.

C’est vous qui avez le contrôle sur votre discours intérieur ! (c) Wildone
  • Arrivez aux examens avec de bons objectifs

J’en ai déjà souvent parlé dans ce blog. Beaucoup d’athlètes partent en compétition avec uniquement un objectif de résultat : je vais gagner, je vais battre x. Ce type d’objectif est extrêmement anxiogène. Car s’il n’est pas atteint, la compétition va être estimée ratée. Or le sportif y aura vraisemblablement réussi beaucoup de choses. Donc en compétition, comme pour cette période d’examens, privilégiez toujours les objectifs de processus. Pour les choisir, il s’agit de se poser la question suivante : que dois-je mettre en place pour que ce moment se passe au mieux, pour que je puisse arriver à atteindre un résultat positif ? Il y a des tas de réponses possibles. Et en y répondant positivement, il y a de fortes chances que cela vous aide au succès.

En voici quelques exemples :

préparer la veille tout le matériel dont j’aurai besoin

lire les questions très attentivement

commencer par répondre aux questions dont je maîtrise le mieux les réponses

réviser mon cours la veille bien calmement

à l’oral, prendre son temps et ne pas parler trop vite

pendant l’écrit, je bois régulièrement un peu d’eau pour hydrater mon cerveau et diminuer ma fatigue

mais aussi …. M’entraîner à dribbler du pied gauche, focaliser mon attention sur le goal et non sur le public ….

En compétition, comme pour cette période d’examens, privilégiez toujours les objectifs de processus (c) Teodor Andersson
  • être prêt pour arriver en confiance

C’est assez simple à dire mais pas toujours à faire ! Si vous voulez arriver en confiance le jour de votre compétition ou de votre examen de chimie, il faut être prêt ! Alors … on est encore en mai … il est encore temps de bûcher si vous êtes un peu en retard sur votre planning. A nouveau, comme pour préparer une compétition, on ne fait pas tout en même temps. Prépare tes révisions, fixe-toi des objectifs et un calendrier, respecte-le 😊 et ne laissez pas pour la dernière minute ce qui vous barbe, demandez de l’aide à vos copains s’il y a encore des parties de cours incomprises, … tâchez de récupérer des questionnaires des années précédentes.

Demandez de l’aide à vos copains (c) StockSnap

Étape par étape, examen après examen, ne regardez pas l’ensemble des examens qui arrivent mais regardez-les un par un; avec méthode, chaque petite étape parait plus accessible.

Bref en un mot : entraînez-vous ! A la veille des examens, vous devriez être capable de vous regarder dans le miroir et de vous dire : « j’ai fait tout ce que je pouvais ».

Comme en compétition, il n’y a pas de raison de baisser les bras, de se contenter du minimum ou d’aborder cette période avec une attitude négative. Si c’était le cas pour vous dans le passé, sachez que vous pouvez faire mieux cette année.  La psychologie sportive est votre alliée.

« J’ai fait tout ce que je pouvais » (c) Stevepb

Bonne chance ! 

(article inspiré de plusieurs conseils en gestion du stress, préparation aux examens et préparation aux compétition (JJ. Lelèvre))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.