Les stratégies pour faire face au stress négatif (1)

Le stress résulte généralement d’un déséquilibre entre un objectif et la capacité à le réaliser. Tout écart entre la demande et les possibilités réelles, toute dissonance, est source de stress et provoque l’anxiété. Cette demande est déterminée soit par l’individu lui-même; soit par l’environnement social, plus généralement par une combinaison des deux. Dès que la demande dépasse les ressources objectives du sujet, celle-ci est ressentie comme un danger entraînant un déséquilibre générateur d’anxiété qui affecte la performance. L’autre source de stress est le surinvestissement que l’on porte à l’enjeu, en relation avec son ego. « L’incertitude et l’absence de contrôle sont de puissants déclencheurs de stress. Moins le sujet dispose de connaissances d’une situation, moins il a le contrôle sur elle, plus la situation sera stressante » (Le Scanff, 1999). Il est donc important que les jeunes athlètes apprennent à bien gérer les situations stressantes, surtout s’ils aspirent à poursuivre leur carrière sportive au niveau élite adulte. Car, tous les sportifs le savent, l’incapacité à gérer le stress en compétition peut avoir un impact négatif important sur leur performance.

Chaque sportif va volontairement déployer des efforts pour faire face à une situation qu’il évalue comme stressante, perçue comme difficile à surmonter.

Selon le niveau et le type de pratique, l’incertitude peut toucher des secteurs aussi variés que l’adversaire (identité, niveau, type de jeu, etc.), le lieu de la compétition (à domicile, en terrain connu, etc.), la météo (présence du vent, intempéries, température, etc.), l’arbitrage, l’enjeu de la compétition (titre, sélection, etc.) … Toutes ces incertitudes sont reliées à une seule, l’incertitude du résultat ; la victoire dépend aussi de facteurs n’étant pas directement sous le contrôle du sportif !

Chaque sportif va volontairement déployer des efforts pour faire face à une situation qu’il évalue comme stressante, perçue comme difficile à surmonter et menaçante pour son bien-être. Elaboré par Lazarus et Launier en 1978, le terme de ‘coping’ désigne ces efforts. Le mot « coping » vient du verbe anglais « to cope with » qui signifie  « faire face à ».

Dans la littérature, on retrouve un nombre très important de comportements (stratégies d’adaptation au stress) qui peuvent se manifester en réponse aux situations stressantes. Pour rendre les recherches possibles, ces différentes stratégies du ‘faire face’ sont généralement regroupées en 3 catégories, même si en pratique on parle surtout des deux premières :

– celles centrées sur le problème – l’agent stresseur : elles impliquent des efforts pour gérer ou diminuer le problème qui est la cause du stress.

– celles centrées sur les émotions : elles permettant de réduire les effets secondaires du stress, à réguler les tensions émotionnelles.

– et les troisièmes,  les stratégies centrées sur le support social. Elles consistent à obtenir la sympathie et l’aide d’autrui.

Quelques fois,  on parle également d’une quatrième stratégie : les stratégies d’évitement. Dans leurs études,  Endler et Parker (1990) expliquent que ces stratégies impliquent des efforts pour se dégager, physiquement et psychologiquement, de la situation stressante. Ces stratégies seraient utilisées lorsqu’il n’y a aucun contrôle possible sur la situation. Une étude sur 148 joueuses de softball (Finch – 1999) a montré que celles qui connaissaient les plus hauts niveaux d’anxiété compétitive utilisaient un faire face centré sur l’émotion et des stratégies non adaptées (désengagement mental et déni).

Toutes ces stratégies sont déployées par les sportifs pour gérer des exigences spécifiques internes et/ou externes qui sont évaluées comme consommant ou excédant leurs ressources.

Au final, une stratégie de coping est efficace si elle permet à l’individu de maîtriser la situation stressante et/ou de diminuer son impact sur son bien-être physique et psychique.

Ces différentes stratégies seront décrites plus longuement dans un prochain article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.